Incipit & Hoc Incipit

Ensemble de 2 leporelli, encre de Chine sur papier toilé, 6 volets, environ 10 x 5 cm fermés dans leur coffret, juin 2020

Incipit

Le mot latin incipit vient de l’expression latine « Hoc incipit liber », traduite « Ceci commence le livre ».
« L’histoire d’un ruisseau, même de celui qui naît et se perd dans la mousse,
est l’histoire de l’infini »
Ainsi commence Histoire d’un ruisseau, écrit en 1869 par Elisée Reclus, géographe, poète et militant anarchiste, précurseur notamment de l’écologie.
A lire sa page wikipédia

Hoc Incipit

Chimère, hybride de Cœlacanthe et d’Axolotl

Cœlacanthe
« on croyait l’animal rayé de la carte depuis le crétacé il y a 65 millions d’années […] Ce poisson préhistorique des grands fonds est le témoin unique d’une époque disparue mais surtout il représente un élément clef du passage de la vie aquatique à la vie terrestre. Il possède les restes d’un poumon ainsi que des nageoires charnues qui sont des amorces de pattes. Les cœlacanthes actuels appartiennent à une vaste famille dont quelques membres se sont aventurés hors de l’eau il y 350 millions d’années.
Vous ne le saviez peut-être pas, mais il y a un peu de cœlacanthe en vous et à ce titre, cette créature primitive mérite qu’on la bichonne.  » 
Source : france inter.fr

Axolotl
« Il fait partie des animaux ayant la capacité de passer toute leur vie à l’état larvaire sans jamais se métamorphoser en adulte (on parle de néoténie), et donc de se reproduire à l’état larvaire […].
Une autre des particularités qui ont fait la célébrité de l’axolotl est sa capacité à régénérer des organes endommagés ou détruits. L’axolotl est non seulement capable de reconstituer par exemple un œil manquant, mais il peut aussi recréer certaines parties de son cerveau si elles ont été détruites. Sa tolérance aux greffes est également exceptionnelle. »
Source : wikipedia.org

Ces deux espèces sont inscrites en danger critique sur la liste rouge des espèces menacées.